- Menu - Times
S’adapter et évoluer

Réforme des retraites :
la Cipav contribue au débat

Brochure éditée à l’occasion du colloque sur les retraites organisé par la Cipav

Télécharger la brochure

Depuis le lancement du projet de réforme des retraites, la Cipav se mobilise pour défendre les intérêts de ses adhérents.

Dès l’annonce du projet de réforme systémique des retraites, la caisse a souhaité participer au débat afin de faire entendre la voix des professionnels libéraux dont les particularités doivent être prises en compte.

La caisse a présenté aux acteurs de la réforme sa vision du futur régime, articulée sur trois niveaux de protection.

Un système basé sur trois piliers
Si la Cipav est favorable à une réforme qui répond aux enjeux démographiques et sociétaux actuels, elle souhaite que des principes spécifiques, notamment en termes de taux de cotisations, soient maintenus pour ses adhérents. La Cipav considère ainsi que le système de retraite le plus juste est celui reposant sur trois piliers :
  • Une retraite de base universelle, valable pour tous les actifs, par répartition, gérée par un nombre réduit d’opérateurs, garantie par l’État, en points.
  • Des régimes complémentaires en points, gérés par des opérateurs dédiés et des représentants élus, dans lequel chaque régime complémentaire, en fonction du groupe professionnel, fixe le taux de cotisations.
  • Des régimes de retraite par capitalisation, pour tous les actifs, du privé ou du public, à adhésion obligatoire mais à cotisations facultatives, dont la gestion serait confiée aux opérateurs assurant la gestion de la retraite complémentaire.

Dans le système exposé, la Cipav pourrait gérer à la fois le régime de base (par délégation), le régime complémentaire et le régime par capitalisation.

Une participation au débat

Afin de prendre part aux réflexions relatives à l’avenir des caisses de retraite, la Cipav a organisé un colloque réunissant directeurs de caisses (Cnav, Agirc-Arrco, Carmf), économistes, sociologues, philosophes et membres d’associations.

Particulièrement riches, les échanges entre les différents intervenants ont permis d’identifier les fondamentaux à conserver dans le futur système (la répartition, la solidarité) et de donner des pistes de réflexion.

Cet événement était articulé autour de trois tables rondes :

Système universel des retraites : diversité ou unicité ?
Quelle est la place de la solidarité dans un système qui fonctionne par points ?
Quelles offres de services pour les caisses de retraite après la réforme ?

Les actes
du colloque

Accéder au document
Chapitre précédent Page précédente
Chapitre suivant Page suivante