- Menu - Times
SCROLL

édito

PHILIPPE CASTANS
Président de la Cipav

Philippe Castans
SCROLL

édito

PHILIPPE CASTANS
Président de la Cipav

La Cipav, une caisse de retraite et de prévoyance tournée vers l’avenir pour défendre les intérêts de ses adhérents professionnels et libéraux.

En 2018, la Cipav a fêté son 40e anniversaire. Si elle demeure fidèle à ses valeurs originelles, la Cipav d’aujourd’hui n’a plus grand-chose à voir avec la Cipav née en 1978. Les transformations qu’elle a dû gérer, les populations qu’elle a accueillies en son sein, les enjeux auxquels elle est confrontée et l’actualité des retraites lui imposent de se tourner résolument vers l’avenir.

Se tourner vers l’avenir, c’est d’abord mettre en œuvre, à compter du 1er janvier 2018, la réforme que nous avons légitimement critiquée et qui réduit fortement le nombre de professions affiliées à la Cipav. Des interrogations fortes demeurent sur les modalités d’application et surtout sur les transferts financiers induits par le texte.
Se tourner vers l’avenir, c’est également prendre pleinement part à la concertation sur la réforme des retraites engagée par Jean-Paul Delevoye. La Cipav a sensibilisé le haut-commissaire sur les spécificités de nos régimes et de nos populations. L’adaptation des règles du futur régime universel de retraite pour les professionnels libéraux est une ardente nécessité.
Se tourner vers l’avenir, c’est aussi et surtout vous offrir et vous garantir, adhérents de la Cipav, une qualité de service irréprochable et en constante progression. L’année 2018 a permis de consolider les améliorations dont vous avez été les premiers témoins depuis 2015 mais aussi de développer de nouveaux services destinés à faciliter votre quotidien d’actif ou de retraité (mise en place d’un service de paiement en ligne des cotisations, présence sur les réseaux sociaux, renforcement de l’accueil en régions, mise en place du prélèvement à la source…).
Se tourner vers l’avenir, c’est enfin s’engager dans un nouveau projet d’entreprise pour définir les orientations nous permettant de vous proposer, dans les années à venir, des services toujours plus performants et innovants. Le conseil d’administration et l’ensemble des équipes de la Cipav sont d’ores et déjà pleinement mobilisés sur cet objectif.
Aujourd’hui comme hier, notre mission d’administrateurs de la Cipav est avant tout de vous représenter et de défendre vos intérêts, en tant que professionnels libéraux et adhérents de la Cipav.

Une actualité réglementaire mouvante
La vie d’une caisse de retraite n’est pas un long fleuve tranquille. 2018 l’a encore prouvé, avec son lot d’évolutions réglementaires et de réformes. Dans la cadre mouvant de la protection sociale, la Cipav maintient le cap et reste plus que jamais attachée à ses missions auprès de ses adhérents.
La loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018 impacte fortement la Cipav en réduisant son périmètre d’intervention à une vingtaine de professions contre près de 400 auparavant.
Dans le même temps, les travaux de concertation sur la réforme systémique des retraites débutent. La Cipav, favorable à un modèle plus égalitaire prenant toutefois en compte les particularités des professions libérales, mènent de nombreuses actions de sensibilisation auprès des pouvoirs publics. Elle convie également les autres caisses de retraite (Cnav, Agirc-Arrco, Carmf, etc.) à échanger lors d’un colloque en janvier 2019.

Une gouvernance stable et des actions d’amélioration qui se poursuivent
Toutes ses actions de défense de la caisse et de ses intérêts sont rendues possible par la stabilité de la gouvernance de la Cipav. En effet, à l’issue d’un renouvellement partiel du conseil d’administration fin 2017, j’ai été réélu président en janvier 2018, ce qui me permet, avec les autres administrateurs, de poursuivre les travaux d’amélioration de la qualité de service engagés depuis 2015.
Les salariés de la Cipav demeurent donc pleinement mobilisés pour répondre toujours mieux et plus vite à nos adhérents. En personnalisant les contacts, en mettant en place des outils facilitant les échanges, en développant les services en ligne, etc.
Sensible et à l’écoute de ce qui l’entoure, la Cipav reste avant tout la conseillère et l’ambassadrice de ses adhérents professionnels libéraux.